Meilleures ventes

  • La plus grosse perle du monde : la perle de Puerto Princesa


    La plus grosse perle du monde : la perle de Puerto Princesa

    Elles ont beau être les créations de la nature, les perles de culture n’en demeurent pas moins de véritables œuvres d’art ! C’est pourquoi je voulais consacrer quelques articles de ce blog à retracer pour vous un historique de ces perles les plus célèbres au monde.

    Avant de lancer ma marque de créatrice de bijoux indépendante, l’étudiante que j’étais se passionnait pour ces histoires incroyables qui depuis toujours entourent les perles. De l’énorme perle dite « perle de Puerto Princesa », dont nous allons parler aujourd’hui à la perle régente acquise par Napoléon en passant par la perle dite « La Pérégrina », et qui fit le bonheur de Marie Tudor puis d’Elizabeth Taylor, l’étude de l’histoire des perles de culture nous enseigne à quel point de tout temps elles furent la source des histoires les plus rocambolesques. Il ne fait nul doute que ce caractère spécifique digne d’une Carmen, face à laquelle les hommes semblent devenir fous, tient pour beaucoup à leur beauté et à leur éclat unique.

    Les dimensions généreuses de plus grosse perle du monde :

    La perle de Puerto Princesa est donc, et de très loin, la plus grosse perle au monde. Jamais auparavant on aurait imaginé tomber sur spécimen aux dimensions si impressionnantes : 67 centimètres de long, 30 centimètres de large et surtout… 34 kilos au compteur ! Avec un tel poids, difficile évidemment de la porter en pendentif.

    De sorte que si vous voulez contempler ce géant, il vous faudra aller la voir sur son lieu d’exposition, à la Mairie de Princesa, aux Philippines.

    L’histoire incroyable du pêcheur qui a découvert la perle de Puerto Princesa :

    Comme dans les légendes antiques, une telle figure imposait forcément une histoire rocambolesque. Le cas présent ne fera pas exception, puisqu’avant d’être exposée à Princesa, la perle de Puerto Princesa a dormi pendant une dizaine d’années sous le lit de l’homme qui l’avait trouvée.

    Tout commence en 2006, tandis qu’un pêcheur philippin natif de Princesa décide de jeter l’ancre au large de la côte de Palawan, et ce en pleine tempête. Et c’est alors que la vie devient roman : alors qu’il décide de quitter les lieux, le pêcheur se rend compte que l’ancre de son embarcation est coincée contre un rocher. Il n’a pas d’autre choix que de plonger lui-même, affrontant remous et dangers, pour se libérer.

    C’est alors qu’il découvre la perle énorme et magnifique, dans la bouche d’un tridacne géant. Ces mollusques, appelés communément bénitiers géants, son célèbre évidemment par leur taille gigantesque. Certains d’entre eux peuvent aisément contenir un corps humain. On comprend dès lors, à la lecture de nos précédents articles sur la formation des perles de culture, que c’est le tridacne lui-même qui a créé la perle de Puerto Princesa.

    La perle de Puerto Princesa, un porte-bonheur valant une fortune :

    Surtout n’allez pas penser que l’histoire s’arrête là. Le pêcheur émerveillé de sa découverte, rentre chez lui, et décide tout simplement de conserver la perle, qu’il prend pour une sorte de corail, sous son lit comme porte-bonheur. Et difficile de lui donner tort sur ce point puisque la perle de Puerto Princesa est estimée aujourd’hui à plus de 100 millions d’euros.

    Mais dans toutes les légendes, une chance trop insolite implique souvent un coup du sort, et il y a fort à parier que sans le drame qui survint plus tard dans la vie du pêcheur de la plus grosse perle du monde, l’humanité ignorerait encore jusqu’à son existence.

    Rien, en effet, ne laisse supposer que le pêcheur aurait dévoilé à la face du monde son incroyable découverte sans l’incendie qui, quelques années plus tard, ravagea littéralement sa maison, la réduisant en cendres. Car ce n’est qu’après cet incident qu’il entreprit de mener la perle à l’office de tourisme. On devine quels yeux écarquillés ont dû faire les premiers experts !